Le bois scinde en deux parties homogènes le site d'étude dans toute sa longueur, les habitants du haut en le traversant régulièrement y ont créé une série de cheminements verticaux sauvages, cette empreinte naturelle met en évidence un réel besoin de hiérarchisation des déplacements. Ainsi nous proposons de mettre en place deux liaisons primordiales, à savoir : une longue rampe à travers bois et un cheminement  bas en lisière ou viennent se connecter les différents axes transversaux. Ce schéma directeur permettra à terme de créer une véritable cohésion sociale entre les bas et les hauts en proposant aux habitants du quartier de ce déplacer aisément en toute sécurité.

En s'implantant en lisière du bois avec une partie basse en contact direct avec la place et une partie haute en contact avec le sous-bois nous créons une véritable interface entre les bas et les hauts. La maison des services se compose ainsi de deux entités empilées, reliées entre elles par un escalier intérieur et par un ensemble de rampes extérieures accessibles aux personnes à mobilité réduite. Toutefois l'édifice n'a pas été conçu comme un bâtiment sur deux niveaux, mais comme deux entités de plain pieds superposés, l'une liée à la place et l'autre connectée à la promenade en sous-bois.